Chantal Robillard

Chantal Robillard est née au milieu des volcans auvergnats, parmi les fontaines pétrifiantes et les orgues basaltiques : il était donc normal qu’elle s’intéresse au conte, aux légendes, au fantastique, à la science-fiction et à l’uchronie.

Dans ses recueils, elle explore souvent un conte de fée précis, en puisant dans la langue mots juteux, expressions oubliées, et en utilisant parfois des contraintes littéraires oulipiennes. Les récits se répondent, les personnages sont à contre-emploi ou sautent de siècle en siècle, les archétypes sont détournés avec humour et tendresse.

Publications :
Hôpital Cendrillon, Editions du GREF (Toronto) 2004
Sextine aux six lézards et six souris in Jouer avec les poètes, Hachette Jeunesse, coll. Fleurs d’encre, rééd. 2010
Les Sept fins de Blanche-Neige, Le Verger éditeur, 2011
Le dit du drégonjon et de son Elfrie in Reines et dragons, Mnémos, 2012
Fugue de la Fontaine aux fées, Le Verger éditeur, 2013
Serpent d’infant, poèmes sur Saint-Exupéry et le Petit prince, in « Rencontres imaginaires en Aubrac », Argemmios éd. 2013
Te lucis ante terminum/Avant que la lumière ne s’éteigne, haïkus sur des photos de Michel Eisenlohr pour le Monastère de Saorge, éd. Images du Sud, Aubagne, 2014
Au cœur des arts, poèmes, éd. Académie rhénane, Strasbourg, 2014
L’insurrection poétique, poèmes, éd. Académie rhénane, Strasbourg, 2015
Ex, nouvelle, in Dimension New York 1, coll. Fusée, Rivière blanche, 2015
Dimension Moscou, coll. Fusée, Rivière blanche : direction de l’anthologie et poèmes-haïkus, 2015
Dimension fées, coll. Fusée, Rivière blanche : direction de l’anthologie et novelliste, 2016
Dimension cités italiennes, coll. Fusée, Rivière blanche : nouvelles « I merletti di Cenerentola » et « Venise, Europe », 2016
Dimension routes de légendes, légendes de la route, coll. Fusée, Rivière blanche : nouvelle « Na ! », 2017 (nominée pour le prix Rosny aîné 2018)
Vers d’eau, poèmes, éd. Académie rhénane, 2017
Dimension Brocéliande, coll. Fusée, Rivière blanche : direction de l’anthologie, 2017
Merlin et la fée des flashs, roman court, éd. Nutty sheep coll. One short : édition numérique 2017, édition livre 2018
Zoo des chimères, Argemmios éd, 2013 ; nouv. édition revue et augmentée, éd. Voy’el, 2018
Pour Merlin, nouvelle, in Dimension jardins, Rivière blanche, coll. Fusée. (à paraître en 2018)
Une nuit facétieuse, nouvelle, in Civilisation(s), anthologie, Les Vagabonds du Rêve (à paraître en 2018)

Et, pour conclure cette fiche, un lien vers une interview de Chantal réalisée à Nice Fictions par le Carnet enchanté.

Fiche Wikipédia
Fiche nooSFere
Fiche BDFI

Philibert

Dans une conception très moebiussienne de ses mondes chimériques, le travail de l’artiste PHILIBERT nous amène dans des mondes inventés, loin de la réalité quotidienne et matérielle de la vie, sans la quitter du regard. Il nous parle d’un futur
surréaliste et onirique en résonance avec la mémoire du passé…
Sur fond d’une réalité géographique, architecturale et temporelle arrivée jusqu’à nous au travers des siècles, il crée des situations énigmatiques et intemporelles, qu’il ne saurait, dit-il lui-même, résoudre pour le spectateur. Ses peintures, dessins et
illustrations se veulent être des déclencheurs d’imaginaires.
L’artiste revendique le lourd-léger, paramètre essentiel de sa physique onirique. Il se décrit volontiers comme un extra-terrestre en quête d’un graal empathique avec les êtres vivants sur notre planète contemporaine. L’art en est un des moyens,
une des solutions qui s’offre à lui.

Alias “ PHILIBERT “ de son nom d’artiste, né en 1954 à Forbach, petite ville du territoire lorrain. Il y passe son enfance à l’issue de laquelle il déménage dans l’Oise pour finir par s’émanciper en découvrant la capitale où il devient étudiant.
À l’issue de trois années au sein des ateliers Penninghen, entre 1970 et 1973 ( ESAG, Paris ), l’artiste se spécialise très vite dans l’illustration jeunesse. Indépendant ( en “freelance”, statut qu’il revendique), Il travaille pour ce public en partenariat avec de nombreuses maisons d’édition ( Nathan, Magnard, Bayard-
Press, Retz, Albin Michel, Play-Bac etc…). En parallèle Il œuvre également en tant que sculpteur-modeleur, au sein d’ateliers en effets spéciaux, dans le théâtre, le cinéma, la publicité.

Les années 1980 le voient découvrir le sud de la France où il s’installe définitivement en 1990 pour devenir père de deux garçons.
Refermant momentanément la porte jeunesse, en quête de nouveaux mondes intérieurs, il développe un style de peinture très personnel, dont les sujets exprimés sont des “corps dansés” ainsi que des paysages. Cette expérience de quelques années
aboutit, entre autres, à la réalisation de deux albums de bandes dessinées ( catalogués atypiques dans ce milieu professionnel).
Illustrateur malgré tout, il saura adapter également ce style au sein de diverses maisons d’éditions et agences de communication (revues mensuelles, institutionnelles ou privées pour lesquelles il œuvrera régulièrement).
En 2011, il s’offre une récréation artistique en produisant un carnet de voyage, romancé et illustré par ses soins, à la sortie d’une aventure motorisée durant laquelle il traverse la France de part en part. Ce travail ( textes et dessins à l’encre ) sera exposé
à la Médiathèque de Villeneuve-lez-Avignon en 2013 (Exposition “TRACE” ).
Fin 2013, à la recherche de nouveaux souffles créatifs, il s’installe à Avignon. Se remémorant ses rêves de jeunesse estudiantine que sont la science-fiction, le fantastique et le surréalisme, il se lance, tel un phœnix, dans une nouvelle aventure graphique. Débutent ainsi ses collections d’illustrations que sont “ x.015 / x.016 “, au sein du label “FantastiQ’Avignon“.

2016 septembre : Exposition personnelle (“Fantastiq’Avignon”) au Cloître St-Louis d’Avignon, au sein de laquelle il offre au regard du public la totalité, relative à cette démarche, de son travail réalisé durant ces deux dernières années.
2017 : sans trahir son imaginaire surréaliste et fantastique, l’artiste se tourne vers les anciens. C’est le retour à un académisme dont les références sont issues de la peinture des 19e, 18e et 17e siècle. Sa technique s’enrichit alors des techniques à l’huile, à l’acrylique, les supports passant du papier à la toile et inversement.

Il réalise l’affiche 2018 de Nice Fictions dont il est l’invité d’honneur.

Site officiel

Concours de Bandes dessinées

Pour la 4e édition de son festival et pour la 2e fois, Nice Fictions, en partenariat avec les Bibliothèques universitaires de Nice, organise un concours de nouvelles graphiques/courtes bandes dessinées sur le thème : Civilisation(s).

Visuel : Julien Fagot, membre du jury du concours

Vous réaliserez une histoire en quelques planches avec de l’action, des héros, des voyages, une confrontation entre des mondes et des croyances… à votre gré, mais dans une civilisation imaginaire, passée ou future, parallèle, que vous aurez créée et rendue vivante.
Tous les genres de l’imaginaire sont acceptés : science-fiction, fantasy, fantastique, réalisme magique…
Format : 1 à 6 planches en N&B ou couleurs, présentant une histoire unique et complète.
Le concours est ouvert à tous, à un ou plusieurs auteurs (scénariste, dessinateur, coloriste…) et aucune exploitation des oeuvres ne sera faite sans l’accord de leurs auteurs.
Le 1er prix est doté de 100 €, les deuxième et troisième d’une œuvre de bande dessinée ou de littérature. En cas d’ex-aequo, le premier prix sera partagé à égalité entre les deux gagnants.
Les œuvres des lauréats seront exposées sur le festival, avant de l’être dans les BU de Nice.
Pour participer, envoyez votre oeuvre avant le 25 mai 2018 à minuit à contact[at]nice-fictions.fr en indiquant soigneusement les coordonnées de chaque auteur.

Concours de nouvelles du CROUS 2018

Pour la 3e année consécutive, Nice Fictions est partenaire du concours de nouvelles du CROUS Nice-Toulon.

Thème : Nuit blanche
Date limite de remise des textes : 16 mai 2018

La remise des prix se fera le vendredi 8 juin, pendant le cocktail d’ouverture de Nice Fictions 2018.

Toutes les conditions de participation et le règlement complet sont sur le site du CROUS.