Éric Medjad

eric medjadÉric Medjad, anthropologue intégré à l’IRSA-CRI, un laboratoire de l’Université de Montpellier 3, est actuellement le seul chercheur en Europe à travailler sur la genèse de la performance des structures collectives en prenant en compte l’influence de la « culture locale » (environnement social, historique et économique, comportements séculaires des hommes face aux crises) : pour lui, une société ne réalise de la haute performance que si elle est en phase avec sa « culture locale ».

Extrait du résumé de la thèse de doctorat d’Éric Medjad, soutenue en 2011 à Montpellier 3 : « Le territoire et la performance sportive de haut-niveau : étude anthropologique des succès de l’OGC Nice du stade brestois 29 »  :

« […] Le Kairos reçu des dieux est ce moment particulier qui marque le début de leurs performances [ndlr : les performances des clubs de football]. Les matches deviennent des rites sportifs dont le but est d’accéder au sacré. […] La puissance qui passerait de la société à l’équipe n’est que la prise de conscience du joueur qu’il peut mobiliser sa propre puissance de concert avec ses partenaires. La saison sportive est ainsi une perpétuelle reconstitution de la société avec, semble-t-il, comme canevas les contes et les mythes. Elle devient l’incarnation d’un imaginaire qui s’appuie sur l’affectivité humaine pour exister. L’homme est en quelque sorte un territoire où l’imaginaire se lie au réel : il est un champion qui s’ignore et qui ne le découvre qu’en saisissant le Kairos. »

Pour en savoir plus