Fabien Legeron

Fabien Legeron mène de son propre aveu une double vie, ce qui indique qu’il doit y en avoir au moins quatre ou cinq.
Le jour tour à tour gribouilleur de textes (sur Lovecraft, le jeu vidéo, les films), photographe, filmeur de choses, script doctor, joueur de contre-bassine, fabricant d’objets inutiles, il mène de front toutes sortes de projets plus ou moins légaux et/ou illusoires en écriture, image, cinéma et son par la grâce de la mathématique pure, de la caféine et d’habitudes interlopes. Tout ça essaie d’être emballé avec une prédilection pour les cultures de l’imaginaire, au sens le plus large et le plus noble qu’on voudra lui prêter. On ne se gendarmera pas, alors, de voir se télescoper Lovecraft, Bloy, Carpenter, Ed Wood, Doug Stanhope, Alex de la Iglesia ou Seth Putnam dans ce gros foutoir qui lui sert de cabinet de curiosités. Bref, entre le goût et le bon goût, le choix fut fait il y a longtemps.
Mais la nuit, tel un Bruce Wayne de faubourg, il est… Fatigué !

Le site, crénom