Jérémie Almanza

ECO-ALMANZA

« Eco » – ©Almanza/Bianco

Né à Besançon en 1982, Jérémie Almanza découvre dans son enfance les albums Max et les maximonstres de Maurice Sendak, qui le marquent énormément. En grandissant, il devient fan des bandes dessinées de Franquin, Tome et Janry, dont il essaie de reproduire les dessins. À l’adolescence, il découvre beaucoup d’autres artistes de la bd/manga ou du dessin animé : Loisel, Nicolas de Crécy, Taiyou Mastumoto, Koji Morimoto, etc., puis plus récemment Carlos Nine et Shigeru Mizuki.

Parallèlement à ses études d’économie – qu’il suit avec regret « en jetant des regards avides vers les différentes écoles de dessin et d’animation » –, il crée le blog BD « Le Placard à chocolat » avec Maya Mihindou. Il signe sa toute première bande dessinée Aristide broie du noir (éditions Delcourt, 2008) avec Séverine Gauthier, rencontrée grâce à son blog. Avec elle, il publiera aussi Cœur de Pierre, toujours aux éditions Delcourt, en 2013.
La série Eco naît d’une rencontre imprévue avec Guillaume Bianco, qui, tombé par hasard sur ses Almanza-Pinocchiodessins, lui propose de lui écrire une histoire sur mesure. Eco 01 – La Malédiction des SchaklebottEco 02 – La Bête sans visage et Eco 03 – La Princesse des Nuages paraissent aux éditions Soleil respectivement en 2009, 2011 et 2013, dans la collection Métamorphose BD.
Puis Jérémie Almanza travaille sur une mise en images du roman Pinocchio, une expérience intéressante qui lui permet d’expérimenter « un parti pris graphique fort » pour réinterpréter avec cohérence un univers déjà tant et tant adapté. L’album paraît en octobre 2015, toujours dans la collection Métamorphose BD des éditions Soleil.

Portofolio de Jérémie Almanza