Agnès Fienga

Agnès Fienga est astronome à l’Observatoire de la Côte d’Azur.
A la suite d’une thèse soutenue à l’observatoire de Paris en 1999, elle entre dans cet établissement en tant qu’astronome-adjointe en 2002 après un séjour au Jet Propulsion Laboratory (NASA, USA) et au CNES (agence spatiale française, Toulouse). Elle rejoint par la suite l’observatoire de Besançon et enfin l’observatoire de la côte d’azur en 2013.

Son travail de recherche porte sur la construction et l’amélioration constante des modèles permettant de prédire les positions et vitesses des objets du système solaires avec une grande précision (de l’ordre de quelques mètres pour les positions et de quelques mm/s pour les vitesses). Ces modèles sont utilisés par l’Agence Spatiale Européenne, notamment pour les missions GAIA, Bepi-Colombo et Juice. Ils sont aussi utiles pour tester la relativité générale dans le système solaire de même que des théories alternatives de la gravité, pour déterminer des masses d’astéroïdes, apporter des éléments à l’étude du soleil et dernièrement délimiter les zones d’existence possibles pour la planète inconnue P9.

Elle donne régulièrement des conférences grand public tournées vers l’exploration du système solaire par les sondes spatiales et sur ce que ces dernières nous apprennent du mouvement des objets dans notre voisinage proche (jusqu’à 1500 fois la distance Terre-Soleil, soit environ 200 milliards de km).

Elle est également membre de l’union astronomique internationale, membre correspondant du Bureau des longitudes, expert au près du groupe de physique fondamentale du CNES et membre élue au conseil d’administration de l’observatoire de la côte d’azur.