Alain Bourret

Fanny Alain et Rémi- A Bourret

De g à d : Fanny Storck, Alain Bourret et Rémi Orts

Né en 1963, Alain Bourret a longtemps travaillé dans le domaine des relations internationales au Ministère des Finances. Il est actuellement responsable d’un service du réseau de la Direction Générale des Finances Publiques.
Depuis son plus jeune âge,  il voue une passion au cinéma qu’il partage via son site, La Croix de Malte. Artiste pluridisciplinaire, avec une inclination marquée pour la batterie et les percussions digitales, il collabore également à différents projets artistiques dont récemment l’écriture de la chanson « Small tin soldier » interprétée par Marisa Delonca. Pour ses œuvres, souvent empreintes d’une douce mélancolie, sa langue de prédilection est l’anglais.

En septembre 2013, alors qu’il se rend en RER à Bercy, Alain Bourret dévore un roman russe qui changera le cours de sa vie : Nous autres. Publié en 1920, ce petit livre de deux cents pages est à l’origine du mouvement dystopique, du Meilleur des Mondes à Hunger Games, en passant par l’incontournable 1984.
Désireux de sublimer ce véritable coup de cœur, Alain décide de le concrétiser en deux projets : une adaptation en concept-album, qui donnera naissance à « The Glass Fortress » (janvier 2015. Amazon/ Itunes) en collaboration avec Rémi Orts Project, compositeur new-age, et une déclinaison en court-métrage, qui voit le jour en avril 2016, avec la complicité de Fanny Storck, jeune photographe de la scène metal parisienne – Rémi Orts en réalise également  la musique et les textures sonores.
« The Glass Fortress » reprend les règles stylistiques du photo-roman arrêtées en 1960 par Chris Marker dans son chef d’œuvre intemporel, « la Jetée » (recours au N & B, durée de 28 mn, succession de prises de vue fixes, etc.).

La projection de « The Glass Fortress », lors de Nice Fictions 2016, sera suivie d’un exposé sur la démarche de création, axé sur les différentes formes de voyage vers un autre ailleurs proposées par le réalisateur (la transgression, l’introspection, la chrysalide et le Phénix).