Denis Taillandier est maître de conférences à la faculté des relations internationales de l’université Ritsumeikan (Kyoto, Japon). Il y donne quelques cours sur la culture populaire japonaise, notamment sur le développement de la science-fiction dans l’archipel. Ses recherches portent sur l’imaginaire des sciences et des technologies et sur la façon dont la science-fiction révèle les enjeux philosophiques, socio-culturels et représentationnels des innovations technologiques.

Il a également traduit quelques nouvelles d’auteur.ices japonais.es, tel.les que Hoshi Shin’ichi, Ueda Sayuri, Tobi Hirotaka, Miyauchi Yūsuke, Enjoe Toh et Fujii Taiyō. Il a remporté en 2013 le prix spécial du jury pour le 8e concours de critique de science-fiction au Japon.

Commentaires fermés