Nathalie Serval a fait ses premiers pas en traduction au début des années 1980, sous la conduite bienveillante d’Alain Dorémieux, alors rédacteur en chef de Fiction. Depuis, elle a traduit une soixantaine d’ouvrages dans des genres divers, avec une prédilection pour les auteurs de l’imaginaire (Richard Matheson, Lisa Tuttle, Jonathan Carroll, Kathe Koja, Bob Leman, Rick Riordan…).
Elle a été responsable des traductions aux Presses de la Cité entre 2007 et 2010, avant de renouer avec les joies et les contraintes du statut d’indépendante.
Elle est l’actuelle trésorière du SELF, le Syndicat des écrivains de langue française.
À ses rares moments perdus, elle écrit des poèmes (Le Soleil dans ta poche, mis en musique par Gabriel Yacoub, sur le CD de La Bergère, Ouvarosa) et des nouvelles (Troubles, dans Ténèbres 2014 ; La Chute de la maison D(orém)ieu(x), dans Dimension Alain Dorémieux).

Commentaires fermés