Claude Ecken

Écrivain français de science-fiction et de romans policiers, Claude Ecken est né en Alsace en 1954 et réside actuellement à Béziers. Anthologiste et scénariste de bande dessinée, il a également écrit de nombreuses critiques, notamment dans les magazines Bifrost et Galaxies, ainsi que des articles de fond sur la SF et la BD. ll participe en outre à des animations scolaires et des ateliers d’écriture. Créateur du Festival de BD d’Aix-en-Provence (1981), il a collaboré avec Olivier Schwartz, Paul Glaudel et Christophe Arleston sur Bug Hunters. Il a également organisé la convention nationale de SF à Lodève en 1999.
Dans ses ouvrages, Claude Ecken décrit des mondes souvent sombres et effrayants, qui entraînent le lecteur dans une exploration sans concession de l’âme humaine. Pour questionner le progrès et la transformation effrénée du monde, il s’intéresse de près à l’évolution de la science dont ses récits de SF se nourrissent.
Avec son roman novateur, L’Univers en pièce, Claude Ecken devient, en 1987, le pionnier du Cyberpunk français. Un premier Prix Rosny Aîné lui est décerné en 2001 pour La fin du Big Bang et un second en 2004 pour Éclats lumineux du disque d’accrétion. En 2006, il reçoit le Grand Prix de l’Imaginaire pour son recueil Le monde tous droits réservés et en 2013 le Prix Masterton de la nouvelle pour Au réveil il était midi.

Bibliographie

Romans

  • L’Abbé X, Jean Goujon, coll. Engrenageno 93, 1984
  • La Mémoire totale, 1985
  • L’Univers en pièce, 1987
  • La Peste verte, 1987
  • Auditions coupables, 1988
  • De silence et de feu, 1989
  • Les Enfants du silence, 1989
  • L’Autre Cécile, 1990
  • Le Cri du corps, 1990
  • Enfer clos, 1997
  • Petites vertus virtuelles, 1999
  • Les Hauts Esprits, 2005
  • La Saison de la colère, 2008
  • Mission Caladan, 2010 avec Roland Lehoucq

Nouvelles et recueils de nouvelles

  • La Fin du big bang, 2000
  • Le Monde tous droits réservés, Le Bélial’, 2005
  • Au réveil il était midi, 2013

Bandes dessinées

  • 1907 La Longue Marche des vignerons du midi, 1984 (Dessin et couleur de Benoît Lacou)
  • Bug Hunters – Le Prisonnier virtuel, 1996, dessin de Thierry Labrosse, scénario d’Arlestonet Claude Ecken, éd. Soleil Productions
  • Le Diable au port T.1 – L’Étoffe et le Fléau, 2002, dessin et couleur de Benoît Lacou, éd. Hors Collection
  • Le Diable au port T.2 – Les Brasiers de Marseille, 2003, dessin et couleur de Benoît Lacou, éd. Hors Collection
  • Le Diable au port T.3 – Les Forçats de l’apocalypse, 2004, dessin et couleur de Benoît Lacou, éd. Hors Collection
  • Murel T.1 – Les Chants de l’air, 2007, dessin et couleur de Benoît Lacou, éd. Emmanuel Proust

Source : d’après Wikipédia