Florent Naud

florent-naudNé en 1990, Florent Naud imagine mal une table de chevet sans livre (qu’il soit électronique, magazine, de poche ou pavé). D’abord exclusivement passionné de fantasy, sous toutes ses formes, il découvre lors de ses études qu’un génie, Boris Vian, est sorti de longues années auparavant de son école. Il va alors rechercher à allier l’absurde réaliste de Vian avec des atmosphères fantastiques ancrées dans l’imaginaire de sa jeunesse.

Plutôt que de le laisser se transformer en contrainte, il utilise également son métier d’ingénieur comme source d’inspiration pour ses créations, ne serait-ce que pour donner tort à un de ses anciens professeurs, Étienne Klein, qui se plaignait de ce que les ingénieurs n’écrivent pas assez (jamais, en fait).

Principalement auteur de nouvelles, il s’essaie actuellement au roman dont un projet, bien avancé, met en scène un pauvre informaticien, un Snowden raté, dans un monde délicatement futuriste. En parallèle, il cherche à marier ses passions pour le web et la littérature en proposant un nouveau format de fiction, encore au stade d’ébauche.

Nouvelles :

Le Chant des esclaves, nouvelle publiée dans AOC n°37
La Nappe cimetière, publiée sur Short Edition (Web)
Le Spleen des électrons, publiée sur Short Edition (Web)
À la recherche des naines noires, publiée sur Short Edition (Web)