Léo Lallot

leo_lallotLéo Lallot, écrivain demeurant actuellement dans le Vieux-Nice, est né en 1984, année dystopique s’il en fut, ce qui le prédisposait tout naturellement à la science-fiction.

Titulaire d’un master en histoire, et d’un autre en relations internationales, il a vécu plusieurs années en Chine, où il a exercé en tant qu’agent artistique, se commettant parfois en tant qu’acteur ; l’amateur de cinéma asiatique à l’œil vigilant pourra tenter de le repérer dans des films tels que Dong feng yu ou, peut-être plus connu par ici, Ip Man 2, voire le découvrir dans un sketch diffusé pour le Nouvel An Chinois.

Bibliographie

« Les Épousailles de la Mer » in Dimension Cités italiennes, Rivière Blanche, 2016.
« Lettres d’un cousin » in Rêves d’Afrique, Éditions Voy'[e]l, 2016.
« Hell2.0 » in Nouvelles d’Outre-Mort, Les Éditions de l’Œil du Sphinx, 2015.
« Récupération » in Histoires de… Zombies, Lune Écarlate Éditions, 2015.
« Serinette pour un Qilin » in De la corne du Kirin aux ailes du Fenghuang, Éditions Voy'[e]l, 2015.
« Retour sur Garymante » in Géante Rouge, n°21, 2013.
« Rökkr rökkra » in Sang, tripes et boyaux, La Porte Littéraire, 2012.
« Pertes et Profits » in Galaxies – SF n°18/60, 2012.
« Le Musée des Damnés » in Muséums, éditions Malpertuis, 2011.

corne-du-kirin

Blog de l’auteur