Né à Nice en 1974, Laurent Noerel y a obtenu une maîtrise de lettres modernes à l’issue d’un parcours classique avant de devenir bibliothécaire à la bibliothèque municipale. L’amour des livres et des histoires l’accompagne depuis l’enfance, et ne pouvait que l’amener aux portes de l’écriture. Une écriture qui a évolué au cours des années pour aboutir à la publication d’une de ses nouvelles dans un recueil collectif.

Ses récits appartiennent aux genres de l’imaginaire, principalement à celui du fantastique, avec des incursions dans la science-fiction et dans la fantasy. Le recours au surnaturel lui permet d’explorer nos peurs, aussi bien devant les forces qui régissent notre monde et nos vies que devant les pulsions enfouies dans nos âmes.
Dans les montagnes et les campagnes, au cœur même de nos cités, des sentiers insoupçonnés apparaissent, menant vers nul ne sait quels territoires…

Actuellement, Laurent Noerel propose le roman Le Regard patient du corbeau (éditions Maïa), ainsi que deux recueils, Les chants des flûtes nocturnes (éditions de l’Arbre monde) et Les victimes de l’ombre (éditions du Masque d’or).
En septembre 2016, il a créé l’association « Les dents d’encre » qui compte déjà cinq auteurs.

Les victimes de l'ombre-Noerel

 

Commentaires fermés