Lire, écrire, les mots et les livres : telles sont les activités quotidiennes de Laurianne Gourrier qui vit une double vie entre livres, humain·es et chats. Le jour, elle est professeure de français dans tous les sens du terme : elle enseigne à des collégien-nes allophones ayant trop peu connu l’école dans leur pays d’origine et qui, fraîchement arrivé·es en France, en découvrent la langue et l’alphabet. A la tombée de la nuit, elle bascule dans des univers imaginaires, ceux créés par d’autres ou les siens.

Elle fréquente depuis fort longtemps le fandom et des passionnés de SFFF et a participé à l’organisation de deux conventions françaises de science-fiction. Après plus de dix ans à la tête de la rubrique Notes de lectures de la revue Galaxies, elle vient de passer la main pour consacrer davantage de temps à l’écriture.

Nourrie d’œuvres comme celles de Terry Pratchett, Loïs McMaster Bujold, Becky Chambers, Roland C Wagner ou encore Karim Berrouka, elle aime aussi la noirceur d’Orange Mécanique ou les mondes désespérés de Thierry Di Rollo. Elle hésite toujours sur le dosage de colère et d’optimisme et elle se plait autant dans des nouvelles joyeuses et colorées (Chroma, dans Galaxies n°60, dédiée à Claude Ponti), que dans des récits de rage et de révolte (Chez Nina, dans le recueil La Voie des Voix, dédié à Parabellum).

Son premier roman, Selma Lagerlöf contre les Trolls, est paru en septembre 2021, au sein de La Ligue des Écrivaines extraordinaires, une collection qui lui correspond parfaitement en associant sérieux du combat féministe et réjouissances du pulp.

Jeudi 28 octobre 2021 à 18h, elle était l’invitée de Dounia reçoit.

Fiche nooSFere

Catégories :

Commentaires fermés