Pierre Gévart est écrivain, ce qui veut dire à la fois romancier, novelliste, auteur dramatique, poète, etc. etc. Bref il écrit. Quand il se plante aujourd’hui devant les étagères débordant de manuscrits (des vrais, à la plume et à l’encre, pour certains !), dont la plupart n’ont même jamais été proposés à des éditeurs, il se demande parfois pourquoi ? Et ila une réponse : « parce que ».

Bon, en fait, il formule cette réponse de manière plus développée, plus longue, plus enroulée, d’où les dizaines et les dizaines de manuscrits qui emplissent (on ne va quand même pas écrire « encombrent ») ses étagères. Mais au final, s’il fallait résumer tout cela en un mot, genre : il vous reste deux secondes, alors « pourquoi ? », eh bien, la bonne réponse serait en effet « parce que ».

Le bougre est également connu sous les pseudonymes de Hugo van Gaert, Jacques Périer Defrenne, Alberto Carelli, Leila Zamar, et quelques autres.
Il finit parfois par ne plus savoir lui-même qui il est exactement, et il lui est arrivé, quand il animait une émission de radio sous le nom assez transparent de Pigé, de s’inviter sous son vrai nom dans cette émission (sous le prétexte fallacieux que l’invité du jour avait eu un empêchement), et de se fritter un peu avec lui-même, sur certains sujets sur lesquels il n’était pas entièrement d’accord avec sa manière de voir. Un drôle de zigue !

Commentaires fermés