Yannick Rumpala est maître de conférences en science politique à l’Université de Nice (Équipe de recherche sur les mutations de l’Europe et de ses sociétés/ERMES).
Ses recherches portent pour la plus large part sur les reconfigurations des activités de gouvernement et de la régulation publique, notamment dans le domaine de l’environnement et dans la perspective d’un « développement durable ».

Il s’intéresse maintenant davantage aux processus de construction d’alternatives sociales et écologiques, d’une part à travers des formes d’expérimentations et de projets tendant à se situer à l’écart de l’État et du marché, et d’autre part à travers l’imaginaire politique de la science-fiction. Considérant que la science-fiction peut être particulièrement utile pour réfléchir à la manière d’ « habiter les mondes en préparation » (voir par exemple cet entretien), il avait publié en 2018 Hors des décombres du monde.Écologie, science-fiction et éthique du futur (éd. Champvallon).

Il prolonge d’une autre manière son regard de politiste sur la science-fiction avec un autre livre cette année : Cyberpunk’s not dead. Laboratoire d’un futur entre technocapitalisme et post-humanité (Le Bélial, collection « Parallaxe »).

Son blog

Commentaires fermés